2009 – Suivi de l’érosion des rives de la rivière du Cap Rouge

Objectifs

    • Brosser un portrait complet des rives de la rivière du Cap Rouge ;
    • Identifier les nouveaux foyers d’érosion ;
    • Cibler les segments problématiques qui nécessitent une attention particulière ou une intervention prioritaire.
Érosion-2009

Résumé du projet

Une visite de terrain a eu lieu à trois reprises sur une portion spécifique de la rivière du Cap Rouge, soit entre le seuil situé en amont du Boulevard Wilfrid-Hamel et le pont de la rue St-Félix, situé à l’embouchure du cours d’eau.  Lors de ces visites, une inspection complète des rives a été effectuée dans le but d’identifier les nouveaux foyers d’érosion.  Pour chaque nouveau foyer, les informations suivantes ont été notées :

    • La longueur de la rive érodée (m) ;
    • La présence d’arbres en péril ;
    • La présence d’éléments bâtis menacés (clôture, cabanon, maison, etc.) ;
    • Le positionnement GPS des segments, avec une précision inférieure au mètre ;
    • Les photographies de tous les segments.

La présence d’obstacles à l’écoulement a également été notée et une classe de priorité d’interventions de 1 à 3, la classe 1 étant celle nécessitant une intervention à très court terme, a été attribuée à chacun des nouveaux foyers d’érosion. Différentes cartes et tableaux ont alors permis d’identifier 81 segments de rives en érosion pour un total de 3 772 mètres.  Les résultats démontrent que les foyers d’érosion les plus importants sont situés sur l’ancien territoire de la municipalité de Ste-Foy bien que certains sur l’ancien territoire de la ville de Cap Rouge soient aussi prioritaires.  Certains segments sont considérés comme stables tandis que d’autres s’aggravent et méritent une attention particulière.

Finalement, selon les recommandations émises, les segments les plus problématiques devraient être rapidement stabilisés, puisqu’ils menacent la pérennité d’éléments bâtis, les arbres tombés dans la rivière seront coupés afin d’éviter le risque de formation d’embâcles et un suivi annuel devrait être effectué pour les segments moins prioritaires afin de s’assurer que les problèmes d’érosion ne s’aggravent pas.

Partenaires

Ce projet a été réalisé en collaboration avec la ville de Québec et la firme d’éco ingénierie Écogénie.

Lien avec le Plan Directeur de l'eau (PDE)

Problématiques associées