La rivière au cours du temps !

Objectifs

    • Faire connaître le patrimoine naturel et historique local à travers une exposition artistique temporaire.

    • Réaliser un événement d’ouverture ludique et familial pour l’exposition.

    • Sensibiliser les citoyens aux bonnes pratiques dans les milieux naturels.

Résumé du projet

Ce projet a permis aux citoyens de participer à la mise en place d’une exposition artistique en lien avec plusieurs aspects historiques et naturels locaux.

Dans un premier temps, des cours de différents arts ont été offerts gratuitement par le Mouvement d’animation artistique de Cap-Rouge (MAACR) aux citoyens de tous âges, sous diverses thématiques adaptées au projet, proposées par le CBRCR ou la Société historique de Cap Rouge (SHCR). Une première partie de l’exposition est vouée aux bonnes pratiques des randonneurs dans les milieux naturels et dans un second temps, une exposition artistique (dessin, aquarelle ou peinture) est plutôt axée sur des thématiques historiques (par exemple les usages de la rivière à travers le temps) et naturelles (la rivière du Cap Rouge et le milieu environnant). 

Cette exposition temporaire a été complétée par la réalisation de panneaux d’information sur l’histoire et sur la biodiversité de la rivière du Cap Rouge (sous la forme de banderoles). Le tout est présenté au parc des Écores et près de la rivière du Cap Rouge, pendant la saison estivale.

Finalement, afin de marquer l’ouverture de cette exposition, les trois organismes ont réalisé ensemble un événement d’ouverture le samedi 11 juin 2022 comportant des activités d’animation historiques et présentant l’utilité de la rivière au cours du temps.

Problématiques associées

Le Plan d’action est élaboré par le Conseil de bassin de la rivière du Cap Rouge (CBRCR – Plan d’action 2021).

Orientation stratégique : Concerter et mobiliser les acteurs de l’eau.

                   Objectif 5 : Promouvoir la restauration et la mise en valeur des propriétés municipales riveraines.

                                 Actions 5.2 – Poursuivre la surveillance, l’entretien, la mise en valeur et l’animation des sentiers riverains situés sur les propriétés municipales.

Le plan directeur de l’eau est élaboré par l’Organisme des bassins versant de la Capitale (OBVC).

Partenaires

Ville de Québec, Mouvement d’animation artistique de Cap-Rouge, Société Historique du Cap-Rouge.

Publications associées

Documents à venir.

Découvrons la biodiversité de la rivière du Cap Rouge selon les saisons !

Objectif

    • Faire connaître et sensibiliser la population aux écosystèmes qui se trouvent près de chez eux.

Résumé du projet

Ce projet est piloté par notre partenaire, la Maison Léon-Provancher. Il permettra aux citoyens de participer à quatre journées d’activités scientifiques et ludiques sous le thème des saisons. En effet, chaque saison présentera un thème spécifique, par exemple, l’hiver et les fourrures des mammifères ou encore l’éveil de la nature au printemps via un bioblitz dans un des parcs à Cap-Rouge.

Les journées seront réalisées en priorisant la sensibilisation, l’amusement et l’émerveillement sur la nature offerte par la rivière du Cap Rouge et ses environs.  

Vous trouverez ci-dessous les dates prévues en 2022 avec les activités organisées par le CBRCR, en plus des animations de la Maison Léon-Provancher :

      • Samedi 19 février, une soirée aux flambeaux
      • Samedi 28 mai, un Bioblitz
      • Samedi 9 juillet, une balade en embarcation à l’embouchure de la rivière
      • Samedi 17 septembre, une chasse au trésor

A chaque journée, nous aurons le soutien de la Maison des jeunes de Cap Rouge.

Plus d’information à venir !

Problématiques associées

Le Plan d’action est élaboré par le Conseil de bassin de la rivière du Cap Rouge (CBRCR – Plan d’action 2021).

Orientation stratégique : Concerter et mobiliser les acteurs de l’eau.

                Objectif 5 : Promouvoir la restauration et la mise en valeur des propriétés municipales riveraines.

                            Actions 5.2 – Poursuivre la surveillance, l’entretien, la mise en valeur et l’animation des sentiers riverains situés sur les propriétés municipales.

Le plan directeur de l’eau est élaboré par l’Organisme des bassins versant de la Capitale (OBVC).

Partenaires

Ville de Québec, Maison Léon-Provencher, Maison des Jeunes de Cap-Rouge Symbiose

Publications associées

Documents à venir.

Mobilisation et sensibilisation en milieu agricole pour l’aménagement de berges et de corridors fauniques dans le bassin versant de la rivière du Cap Rouge

Objectifs

    • Sensibiliser les agriculteurs à la perte de biodiversité dans le milieu agricole et riverain.
    • Proposer des solutions pratiques afin d’améliorer la diversité biologique ainsi que la qualité des habitats fauniques et des plans d’eau sur le territoire du bassin versant de la rivière du Cap Rouge.

Résumé du projet

Ce projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre du programme Prime-Vert et s’inscrit en continuité d’un projet semblable porté par l’organisme des bassins versants de la Capitale (OBVC) entre 2012-2014 sur le sous-bassin-versant du ruisseau d’Eau Claire situé en tête du bassin versant de la rivière du Cap Rouge.

Par le biais du programme Prime-Vert et d’agronomes, le CBRCR désire accompagner les agriculteurs en 2022 dans la réalisation d’aménagements agroenvironnementaux afin de répondre à certains défis et problématiques rencontrées par ces derniers sur leur propriété en accord avec leur plan d’accompagnement agroenvironnemental (PAA). Les aménagements agroenvironnementaux durables qui seront proposés peuvent être l’implantation des haies brise-vent, une bande riveraine élargie ou tout autre aménagement favorisant la biodiversité (bande ou îlot fleuri, zone tampon, …).

Pour plus d’information, consulter la page du programme.

Ces aménagements en plus de profiter à l’environnement en créant, notamment : des habitats fauniques, en protégeant les plans d’eau et en créant des corridors fauniques, offrent aussi des services écosystémiques aux agriculteurs, comme la lutte contre l’érosion de leurs rives. En effet, en 2019, une caractérisation des berges en secteur agricole a permis d’évaluer que près de la moitié des bandes riveraines agricoles étaient composées par une strate herbacée et d’une berge végétalisée d’une largeur de moins de 3 m. La réduction des bandes riveraines peut entraîner plusieurs problématiques environnementales, dont la perte d’habitat faunique et la dégradation de la qualité de l’eau.

Problématiques associées

Le Plan d’action est élaboré par le Conseil de bassin de la rivière du Cap Rouge (CBRCR – Plan d’action 2021).

Orientation stratégique : Concerter et mobiliser les acteurs de l’eau.

Objectif 4 : Promouvoir de saines pratiques de protection de l’eau auprès des principaux acteurs de l’eau.

Actions 4.1 – Informer et mobiliser les producteurs agricoles pour l’application de saines pratiques à l’égard des cours d’eau sur leur(s) propriété(s).

Le plan directeur de l’eau est élaboré par l’Organisme des bassins versant de la Capitale (OBVC).

Orientation 1A : Réduire la concentration en coliformes fécaux dans les cours d’eau et lacs problématiques du territoire.

Action 1Aj- mettre en place des pratiques culturales respectueuses de l’environnement là ou le besoin s’en fait sentir et réfléchir sur les modes de production agricole à privilégier dans une optique de protection des cours d’eau et des nappes phréatiques.

Réalisations : Informer et mobiliser les producteurs agricoles du bassin de la rivière du Cap Rouge pour l’application de saines pratiques à l’égard des cours d’eau sur leur(s) propriété(s), et, le cas échéant, les accompagner pour la réalisation de travaux correcteurs.

Partenaires

Ce projet est financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre du programme Prime-Vert et se réalisera en partenariat avec le Club agroenvironnemental de la Rive-Nord (CARN).

Publications associées

Projets en cours de 2021 à 2022.

Détermination des sources de sédiments dans le bassin versant de la rivière du Cap Rouge (Phase I et II)

Objectifs

    • Caractériser les sources de sédiments dans le milieu agricole du bassin versant de la rivière du Cap Rouge dans le but de diagnostiquer les différentes problématiques de deux sous-bassins ;
    • Réaliser la campagne terrain de la phase I en 2020 ;
    • Réaliser la campagne terrain de la phase II en 2021.

Résumé du projet

La rivière du Cap Rouge fait l’objet d’un suivi de la qualité de l’eau depuis 15 ans. Les conclusions du plus récent rapport qui intègre les données de qualité de l’eau sur 12 années sont claires : les deux principales menaces pour la qualité de l’eau du bassin versant sont le transport sédimentaire et les fortes concentrations de coliformes fécaux, deux paramètres qui peuvent limiter les usages de l’eau. Ainsi, en 2020, le CBRCR a élaboré un projet dont l’objectif est de caractériser les sources de sédiments dans les sous-bassins en secteur agricole du bassin versant de la rivière du Cap Rouge et de proposer des solutions.

Durant la phase I de ce projet, le CBRCR a ainsi réalisé plusieurs sorties sur le terrain et appliqué différents protocoles pour étudier les phénomènes d’érosion et de transport sédimentaire dans les sous-bassins-versants suivants : le no. 16 traversant des terrains agricoles, mais alimentés par les effluents du parc industriel François-Leclerc, et le no. 19 en amont du bassin versant. Le grand nombre d’observations avait pour objectif de qualifier la situation par rapport aux précipitations de pluie, à savoir si la source du problème est ponctuelle ou récurrente, et de déterminer les sources de sédiments (berges érodées, ponceaux détériorés, fossés de travaux de construction, etc.). Pour chacun des enjeux identifiés, le travail consistait également à vérifier si une réglementation s’applique et si elle est respectée ou encore s’il y a des aménagements ou des correctifs à proposer.

En 2021, lors de la phase II, le CBRCR a réalisé le même protocole, avec quelques améliorations, dans les sous-bassins-versants no. 14, délimité par un ruisseau relié à la rivière Lorette sur le territoire de la Ville de Québec, et le no. 21 en amont du bassin versant. Ces sous-bassins versants ont été identifiés comme responsables d’apports de sédiments lors des crues printanières.

Problématiques associées

Le Plan d’action est élaboré par le Conseil de bassin de la rivière du Cap Rouge ( CBRCR – Plan d’action 2020 et CBRCR – Plan d’action 2021).

Orientation stratégique : Concerter et mobiliser les acteurs de l’eau

Objectif 4 : Promouvoir de saines pratiques de protection de l’eau auprès des principaux acteurs de l’eau.

Action 4.4 – Informer et mobiliser les producteurs agricoles pour l’application de saines pratiques à l’égard des cours d’eau sur leur(s) propriété(s).

Caractérisation des sources de sédiments dans la zone agricole et rapport de projet.

Le plan directeur de l’eau est élaboré par l’Organisme des bassins versant de la Capitale (OBVC).

Orientation 1G : Acquérir, actualiser et rendre accessibles les données de qualité de l’eau sur les lacs et cours d’eau du territoire.

Action 1 Ga – Mettre en place ou poursuivre les suivis de la qualité de l’eau ou les enquêtes pour documenter les sources de contamination des lacs et des cours d’eau du territoire.

Poursuivre le suivi de la qualité de l’eau de la rivière du Cap Rouge.

Partenaires

La Ville de Québec est le partenaire financier principal de ce projet.

Publications associées

Rapport de la phase I – confidentiel pour cause de données personnelles.

Projet en cours.

Suivi de la qualité de l’eau des sous-bassins drainant les secteurs industriels et urbains

Objectifs

    • Effectuer un programme de suivi de la qualité de l’eau des sous-bassins drainant le parc industriel François Leclerc et d’un tributaire en milieu urbain ;
    • Déterminer les anomalies (s’il y a lieu) et proposer des correctifs.

Résumé du projet

D’après les résultats de précédents rapports sur le suivi de la qualité de l’eau*, il a été mesuré des concentrations de matières en suspension et de paramètres chimiques dépassant les critères de qualité de l’eau dans les affluents drainant le parc industriel François Leclerc.

Par conséquent, en 2021, le CBRCR effectue un suivi ciblé de la qualité de l’eau des quatre sous-bassins drainant le parc industriel François Leclerc, c’est-à-dire les sous-bassins versants no. 10, 16 et 17. Dans ce projet, l’échantillonnage et les analyses sont effectués principalement pendant la période estivale, soit entre les crues printanières et automnales. Afin de compléter la surveillance de tributaires problématiques, le sous-bassin no. 3 a été ajouté, car il est alimenté également par deux réseaux d’eau pluviale de la Ville de Québec.

Les paramètres de qualité de l’eau suivis sont variés. Ces paramètres permettent de suivre entre autres la température, le pH, les matières en suspension (MES), les concentrations en métal et les bactéries coliformes (E.Coli). Ces données ont été mesurées sur le terrain à l’aide d’une sonde mutiparamètres et d’une campagne d’échantillonnage d’eau en collaboration avec les laboratoires de la Ville de Québec. Les données sont par la suite comparées aux critères réglementaires de quantité et de qualité de l’eau. Ces connaissances ont pour objectif de cibler des corrections nécessaires afin d’améliorer la qualité de l’eau s’écoulant de ce secteur.

*Rapport de 2019 sur la qualité de l’eau de la rivière du Cap Rouge et de 2020 sur la détermination des sources de sédiments du CBRCR.

Problématiques associées

Le Plan d’action est élaboré par le Conseil de bassin de la rivière du Cap Rouge (CBRCR – Plan d’action 2021).

Orientation stratégique : Parfaire la connaissance du bassin versant de la rivière du Cap Rouge.

Objectif 2 : Acquérir de l’information concernant le bassin versant.

Action 2.1 — Qualifier l’eau de la rivière.

Le plan directeur de l’eau est élaboré par l’Organisme des bassins versant de la Capitale (OBVC).

Orientation 1F : Améliorer les connaissances sur les contaminants non inclus dans les suivis réguliers de la qualité de l’eau et limiter les apports

Action 1Fa — Identifier les sources potentielles de métaux, hydrocarbures et produits toxiques sur le territoire, et évaluer si une problématique pour les lacs et cours d’eau pourrait être rencontrée.

Évaluer les possibilités d’effectuer un suivi ciblé de la qualité de l’eau du sous-bassin drainant le parc industriel François-Leclerc.

Partenaires

La Ville de Québec est le partenaire financier principal de ce projet.

Publications associées

Projets en cours.

Lutte contre la berce du Caucase dans le bassin versant de la rivière du Cap Rouge

Objectifs

Lutter contre la berce du Caucase sur le territoire du bassin versant de la rivière du Cap Rouge dans le but de préserver la biodiversité et protéger la santé du public.

Résumé du projet

La berce du Caucase, une plante exotique envahissante (PEE), est bien établie le long d’un corridor riverain de 20 km de longueur en milieu agricole sur le territoire du bassin versant de la rivière du Cap Rouge.

Comme les autres PEE, la berce du Caucase représente une menace à la biodiversité. En s’établissant sur les bandes riveraines du milieu agricole, la plante menace aussi la stabilité des berges ainsi que les activités agricoles.

De plus, la berce du Caucase pose un problème supplémentaire de santé public puisqu’elle produit un agent toxique photosensibilisant appelé furanocoumarins.

En effet, au contact de la sève, la peau réagit comme pour une brûlure importante. Pour plus d’information, vous pouvez consulter notre page sur la berce du Caucase

Ce projet à long terme vise à lutter contre la berce du Caucase sur le territoire du bassin versant de la rivière du Cap Rouge. Pour atteindre cet objectif, le Conseil de bassin de la rivière du Cap Rouge mise sur des interventions terrains, soit par l’arrachage des racines et la coupe d’ombelles en graines, ainsi que par la sensibilisation et la mobilisation des citoyens.

Problématiques associées

Le Plan d’action est élaboré par le Conseil de bassin de la rivière du Cap Rouge (CBRCR – Plan d’action 2021).

Orientation stratégique : Contribuer à la protection de l’environnement et à la préservation de la biodiversité

Objectif 6 : Promouvoir la protection, la restauration et la mise en valeur des milieux naturels.

Actions 6.3 – Participer au contrôle des espèces exotiques envahissantes

Travaux d’éradication de la berce du Caucase

Sensibilisation par des articles dans les médias locaux

Soutien aux résidents et aux agriculteurs

Contrôle des EEE le long des sentiers et en milieu riverain

Recherche de partenaires financiers

Le plan directeur de l’eau est élaboré par l’Organisme des bassins versant de la Capitale (OBVC)

Orientation 2D : Préserver la biodiversité des milieux aquatiques et riverains.

Action 2Da – Réaliser des campagnes de sensibilisation et d’intervention pour contrôler la présence d’espèces envahissantes pouvant nuire aux écosystèmes aquatiques et riverains.

Par le biais du journal local, sensibiliser la population aux effets nuisibles de la Berce du Caucase et apporter un soutien aux citoyens pour l’identification et l’élimination.

Lutter contre l’envahissement des plantes exotiques envahissantes dans les milieux naturels.

Partenaires

Ce projet a été soutenu jusqu’en 2020 par le MAPAQ et la Ville de Québec et la Ville de Saint-Augustin. L’année 2021 a été possible grâce au financement des deux villes.