Enjeux

  • Qualité de l'eau
  • Érosion et sédimentation
  • Espèce exotique envahissante
  • Plante exotique envahissante

Page en cours de construction

Page en cours de construction

Page en cours de construction, mais vous pouvez accéder à notre ancienne page sur l'Agrile du frêne

Dans le bassin versant de la rivière du Cap Rouge, il y a trois espèces de plantes exotiques envahissantes qui font l’objet d’une lutte. La berce du Caucase, présente principalement en milieu agricole, mais aussi dans le secteur urbain, le phragmite envahissant et la renouée du Japon, présente un peu partout sur le bassin versant. 

Depuis 2015, une lutte contre la berce du Caucase est effectuée sur toute la rivière. Depuis cette date, c’est plus de 125 000 plants de berce qui ont été arrachés, sur des terrains privés comme publics. Cette plante doit faire l’objet d’une attention particulière car à son seul contact, la peau réagit comme une brûlure. 

Le phragmite envahissant est présent un peu partout, le long des autoroutes, des champs et des terrains publics. Il fait l’objet d’une lutte dans les sentiers de la rivière du Cap Rouge, dans le cadre du programme de lutte contre les plantes exotiques envahissantes de la Fondation de la Faune du Québec. Le CBRCR est le réalisateur de cette lutte, en partenariat avec la Ville de Québec. 

Finalement, la renouée du Japon fait aussi partie du programme de lutte de la FFQ, seulement dans les sentiers de la rivière du Cap Rouge.